L’équipe de France voulait vraiment sauver tout le monde

Je procrastinais sur les réseaux sociaux, sans autre but que celui d’occuper mon esprit. Je suis tombée sur le post de mon ami Luc, assorti de la photo ci-dessus, qui disait « Juste un petit rappel utile à l’intention de ceux qui auraient envie de me féliciter pour la victoire des Bleus… d’autant que je n’étais même pas dans mon canapé… ». J’ai immédiatement entamé une conversation dans ma tête avec Luc. Luc, qui dirige Alta Voce. Pour les non-intimes, c’est un professionnel de l’accompagnement ultra expérimenté, convaincu et globe-trotter. Alors je lui ai dit, dans ma tête, « enfin Luc, n’as-tu pas l’impression que ce post est une métaphore ? N’as-tu pas l’impression que cela contredit tes convictions en termes de leadership ? ». Puis j’ai entamé ma démonstration.

Qui a gagné ? Voilà la question de départ. Comme dans une entreprise. Capgemini a fait de très bons résultats l’an dernier, particulièrement sur son activité en Inde. Qui est responsable du succès ? Les commerciaux qui vendent ? Les consultants indiens qui produisent le service ? Les deux ? Et les stagiaires de Toulouse, le responsable RH du Brésil, le responsable groupe de la RSE, le manager des équipes techniques en Pologne, le consultant en organisation de New-York, le comptable de Londres… ne sont-ils pas responsables du succès ? Je crois que c’est une question de prisme et de périmètre. Qui a gagné ? La France ou l’équipe de France de foot ? Dit-on « la France est championne du monde » ou « l’équipe de France de Didier Deschamps est championne du monde ». Et bien les deux… Va falloir choisir. Si l’équipe de France de foot masculine est championne du monde, alors ni toi Luc, ni (encore moins) moi, ne sommes concernés. Même sur un malentendu… Mais si la France est championne du monde, comme Capgemini réalise de bons résultats, alors toi et moi Luc, nous sommes champions du monde. Du temps où nous étions chez Capgemini Consulting tous les deux, aurais-tu dit « je ne me sens pas concerné par le succès du Groupe, qui est majoritairement généré par une autre unité que la mienne dont les marges sont plus élevées » ?

Voici venir la deuxième notion importante en leadership. Celle de supporters. N’a-t-on pas l’habitude de dire qu’on ne peut être leader seul Luc ? Oui, j’arrive à tenir de grandes et passionnantes conversations dans ma tête. Souvent, j’ai de (vraies) conversations avec mon mari autour du foot. Il soutient que des clubs comme Lens ou Marseille, ont, comme principale force, leurs supporters. Etonnant ? Comme si les supporters aidaient à mieux jouer. J’ai écouté Paul Pogba, (comprenez « j’ai écouté France Info »), et c’est bien, en substance, ce qu’il dit. La France l’a porté, il a joué avec tous les français etc. Heureusement que ce n’est qu’un symbole ! Je nous vois bien sur le terrain toi et moi, Luc, courir (comprenez « se mouvoir dans la souffrance ») derrière Paul Pogba. Sérieusement, un leader n’est rien seul. Peu importe le style de leadership. Un leader s’appuie sur ses supporters qu’il embarque sur le chemin de sa vision. Quand l’équipe de France vient applaudir les supporters à la fin du match, je crois qu’il ne s’agit pas que d’une convention. Je crois que c’est comme lorsqu’un PDG dit « c’est notre succès à tous ». Il regarde Chantal au secrétariat, Emmanuel au RH, Malik à la compta, et Annabelle au juridique. C’est le rôle des fonctions support en fait, supporter. Et le succès de leurs entreprises, est tout autant le leur, que celui du DG. Tu ne crois pas Luc ?

Je réalise alors que, si, comme toi Luc, je me demande à qui est la coupe, c’est peut-être parce que je ne les ai pas assez supportés… S’il s’agissait de supporter la France, alors j’aurais dû être sur mon canapé, supporter c’est aussi jouer. Je ne crois pas que l’équipe de France sauvera le monde, peut être le monde de quelques-uns, en tous cas l’intention y est et les supporters français y sont pour quelque chose.  

Abonnez-vous aux publications en suivant la page Facebook, ou sur Twitter

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *