La méthode ATCA®

“Aide-toi, le Ciel t’aidera”, c’est la morale d’une fable de La Fontaine, le Chartier embourbé, de 1668. La plupart d’entre nous se souvient de la Cigale et la Fourmi. L’histoire d’une frivole Cigale qui frôle la mort de son inconscience pécuniaire, et d’une sage Fourmi pour qui l’épargne est un mode de vie. Moralité : faut pas dépenser tout son argent, sinon tu deviens pauvre. Ou encore Le Corbeau et le Renard, ou l’histoire d’un vaniteux corbeau qui se fait avoir par un malin renard qui lui pique son fromage avec un peu de flatterie. Moralité : on est manipulé (-pulables) par nos vices. Le Lièvre et la Tortue, rien ne sert de courir, il faut partir à temps… Perette et le pot au lait (la vraie, pas celle de Bridelice), “adieu veau, vache, cochon, couvée”, comprenez il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.  Bref, il y a 3 siècles et demi, un auteur a écrit des fables à morales simples, qui aujourd’hui paraîtraient dans “une vie tranquille pour les nuls” ou “les 10 bonnes pratiques du bien être”. Et, parmi elles, il y a le Chartier embourbé.

En quoi cela répond à des enjeux d’accompagnement ?

Dans mes techniques d’accompagnement, j’utilise beaucoup la métaphore, l’histoire, ou l’allégorie. J’ai creusé un peu, pour voir si cette fable disait bien ce que je voulais transmettre à mes clients. En version courte. Un Chartier tombe en panne, dans la campagne. Il peste contre tout le monde : sa charrue, les chevaux, les éléments, cette fichue campagne. Puis, désespéré, il appelle Hercule, celui des 12 travaux. Il se dit : si celui-ci est si fort que ça, il va bien sortir ma charrue de sa boue. Hercule l’envoie promener en lui disant : je t’aide si tu commences par t’aider. Et là, oh magie, notre Chartier découvre qu’il a les ressources pour enlever le cailloux qui coinçait, en fait, sa roue. Hercule lui donne une pichenette quand même, puisque le Chartier l’a bien mérité. Fin.

Moralités :

  1. ll n’y a pas de fatalité. Avant de chercher l’aide ou d’incriminer les autres (le système, le gouvernement, le management, le voisin, ma femme…), je commence par reprendre en main mon problème.  En coaching, on appelle ça la mise sous contrôle. Prenons un exemple simple. Si votre objectif est de “trouver du travail”, alors il n’a aucune valeur. Il dépend de facteurs très exogènes  : le marché du travail,  les intempéries, la politique sociale, la guerre, la misogynie potentielle du secteur… Si votre objectif est “chercher du travail”, il devient intéressant. On dit qu’il est sous votre contrôle. Il est alors exploitable et réellement pilotable. Et le résultat alors ? Je garantis qu’un objectif qui n’est pas sous votre contrôle a bien moins de chance d’apporter un résultat, qu’un objectif sous votre contrôle, peu importe qu’il ait une formulation positive.
  2. Il y a toujours un caillou. Avant de formuler un objectif ou de se jeter dans une solution, j’explore correctement le problème ou la situation. C’est la grande tendance du “take it easy”. Tout le monde veut méditer 10 minutes par jour en téléchargeant une appli, ou se lever à 5h du matin pour vivre un “miracle morning”. Je demande pourquoi ? Parce que ça a l’air trop bien. Certes. Mais pour ceux à qui ça correspond. Ce sont de merveilleux outils, pour peu qu’on ait une idée du projet qu’on entreprend, de ce à quoi on tend… Être dans la solution sans l’exploration c’est gratter la boue sans enlever le caillou, donc être dans l’échec, si ce n’est perpétuel, au moins régulier.

Comment se fait-il que presque comme un réflexe on soit capable de dire “rien ne sert de courir, il faut partir à temps” et qu’on ait, presque collectivement, oublié “Aide-toi, le Ciel t’Aidera” ? C’est le constat d’ensemble que je fais.

Comment et pour qui ça fonctionne ?

Le second constat que je fais est, qu’on soit un individu ou une organisation, on oublie très souvent ces fondamentaux. La méthode ATCA®, Aide-Toi, le Ciel t’Aidera, est la structuration d’un processus de réflexion qui s’applique, à la fois à l’individu et aux groupes (entreprises, équipes, groupe de travail, collectivité). Avec cette méthode on passe par 3 étapes de réflexion :

  • qui suis-je ou qui sommes-nous ? Mission, valeurs
  • où vais-je ou où allons-nous ? But et objectifs
  • comment ? Stratégie et tactique

Ces trois étapes sont encadrées par des exercices issus du conseil en organisation et management, du coaching, du business, et d’autres disciplines, pourquoi pas inspirées du monde thérapeutique, telles que la pleine conscience.

La méthode ATCA®, c’est la promotion d’une véritable hygiène du questionnement. Elle s’anime en groupe sur une dynamique de séminaires d’inspiration design sprint, elle s’anime en séances individuelles, elle s’anime en journée événement. Elle répond à la fois à un enjeu exploratoire : “je suis perdu”; comme aux enjeux curatifs : “la fusion de nos établissements ne prend pas corps”.  C’est cette méthode qu’a utilisé la Fondation Roguet, pour construire son nouveau Projet d’Etablissement. C’est également cette méthode proposée à Rajesh, employé dans l’informatique, pour faire le point sur son parcours, plutôt qu’un bilan de compétences.

Combien cela coûte ?

Tout dépend du mode d’animation et du nombre de personnes impliquées.

A titre d’exemple, cette méthode utilisée pour la constitution d’un GHT à 5 établissements, pourrait comporter 3 journées de séminaires complètes et 1 journée de synthèse avec 2 consultants, on y ajouterait quelques réunions préparatoires et des entretiens focalisés d’écoute, des efforts de rédaction, il faudra compter environ 40 000 €.

Pour la “réparation” d’un service en difficulté, dont il faut assainir la situation, on pourrait avoir 2 jours de séminaires et 1 journée de synthèse, toujours des entretiens d’écoute et sans doute quelques séances de coaching, il faudrait alors compter entre 20 et 25 000 €.

Un particulier, quant à lui, serait accompagné au cours de séances individuelles, on pourrait compter une dizaine de séances, soit une moyenne de 1 500 € (voir proposition tarifaire particuliers).

Et il y a la Journée Démarre, prévue le 23 mars 2019, format innovant tarif très attractif. La journée est destiné aux individus, soutenus par leurs entreprises ou décidés à agir par leurs propres moyens. Consultez la page dédiée pour toutes les infos.

Pour poursuivre la discussion

Contact clemence.laporte@cious.fr

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !