Le Hubsy sauvera le monde

La semaine dernière, j’ai passé chaque jour dans un café co-working. Inutile de redire ce que tout le monde sait, ni les bienfaits apportés par des environnements de travail de ce type.

C’est au Hubsy Arts et métiers et République (oui tant qu’à faire j’ai fait les deux), que ça m’a frappé. Le bien être c’est ça ! Pas le délicieux Matcha latte préparé avec amour, par un staff soigneux et soigné. Pas la liberté de ne pas être un startuper, barbu et en short, pour vivre des expériences sympas, (contrairement aux leaders des co-working qui cultivent l’entre-soi des millenials). Pas non plus la déco chic et efficace. Ni l’ambiance feutrée et lumineuse à la fois. Rien à voir avec les concombres coupés en lamelle, les boissons à volonté, le concept du coût à l’heure,  le prix plutôt doux, la douceur des welcomers, le goût du café, la propreté des toilettes, les box pour conférences téléphoniques. Ce n’est pas ça. Le Hubsy se pose délicatement sur les besoins fondamentaux des humains (et donc des groupes) : confort, confiance, communication et créativité.

Voilà tout…

Confort de vivre, de travailler, de se vêtir, d’aimer, de voyager, de collaborer. Le Hubsy l’a compris on est mal dans un jean trop serré à la taille, sur un projet à la deadline bien trop proche, debout dans un TER sans clim… Alors il y a des espaces pour chacun, des attentions sucrées délicates, du silence. Et quand on ne peut pas faire autrement, il y a des coussins sur les bancs pour amortir l’assise.

Confiance. Je cherche encore d’où vient ce sentiment au Hubsy. Sans doute l’accueil sans a priori. L’empathie de la communication, qui utilise un registre adapté à chacun. La possibilité de laisser son sac pour aller déjeuner ou fumer une cigarette. Le respect spontané de la confidentialité des écrans, appliqué par tous. La rigueur du service et l’énergie collective de l’équipe, qui visiblement vit “expérience client”. Les groupes de travail de grandes entreprises installés dans un environnement “sans surveillance”. Le Hubsy c’est finalement un bout de rêve hippie, un kibboutz studieux 3.0, de la confiance moderne.

Communication, collaboration, co-working & co… Finalement on co-work ou pas au Hubsy. On travaille avec soi, à côté des autres, et on vient chercher leur énergie. On travaille avec les autres repliés sur soi, dans une des salles pour résidents, on vient chercher le calme. On communique parce qu’on écoute les autres, la musique douce, le bruit des claviers, la machine à café, les sourires, les conversations badines ou les propos techniques. Et si l’on n’a rien dit, ça suffit à nous donner le sentiment de communiquer. Le Hubsy, c’est une communauté muette ou active, la conscience de l’autre sans l’enfer, de la vraie communication.

Créativité créatrice ou pas. La créativité est à la mode, on complexe bientôt de ne pas être créatif. Le créatif c’est un artiste, un data scientist qui voit de l’art dans un tableau Excel, un diner presque parfait, un je-m’en-foutiste des codes. Le Hubsy permet la créativité car il n’écrase pas de son propre style créatif. Il n’impose pas le total sans gluten, il le propose. La créativité c’est d’abord se donner des autorisations, pour éventuellement prendre des risques. Ca n’a rien à voir avec le génie d’invention ou le talent artistique. Le Hubsy aide à prendre des risques car il permet de goûter ce Chaï latte qui nous fait rêver, mais qu’on ne prend jamais, car vu le prix au Starbucks, ce serait gâcher si on n’aime pas… le tout à volonté nous aide à dépasser ce carcan (et notre conscience écolo, à le finir si on n’aime pas).

Le Hubsy sauvera le monde car c’est une métaphore. Lorsque nos environnements de travail, nos relations managériales, nos interactions personnelles, nos expériences clients ou usagers seront guidés par les valeurs confort, confiance, communication, créativité, nous serons sauvés.

Abonnez-vous aux publications en suivant la page Facebook, ou sur Twitter

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *